La Môme Caoutchouc

15 septembre 2010

une nouvelle aventure

L'heure du changement aurait-elle sonné ?
Alors que Bloglines ferme ses portes, me forçant à chercher un autre lecteur de flux, je suis tombée sur Google Reader, qui a l'air efficace (et on imagine mal que Google puisse disparaître du jour au lendemain).
J'aime bien afficher sur mon blog la liste des blogs que je suis... et j'ai eu un peu de mal à le faire sur Canalblog depuis l'application de Google Reader.

Comme il y a un moment que je trouve l'apparence de mes blogs un peu triste, que j'hésitais depuis un moment à ne plus avoir qu'un seul blog, qui regroupe aussi bien mes "loisirs" - créatifs ou non - que ma vie de maman, parce qu'après tout, tout cela ne représente que les divers aspects d'une seule et même personne...

Je me suis décidée à migrer vers blogger. C'est un peu un grand saut vers l'inconnu, ça me laisse une sensation étrange de laisser ce blog, ici, en jachère, parce qu'il a connu pas mal d'aventures. Je voudrais le conserver pour que tout ce que j'ai écrit, toutes ces tranches de vie, depuis septembre 2004 pour mon blog de tricot, novembre 2005 pour mon blog de maman, ne disparaisse pas dans le cyber-espace. C'est peut-être une forme de narcissisme, je ne sais pas...

En tout cas, l'aventure continue ici : http://made-in-mel.blogspot.com/

et j'espère que vous continuerez à m'y lire...

Posté par meldc à 10:53 - Commentaires [2] - Permalien [#]


14 septembre 2010

Mère indigne

Il suffit de peu de choses pour se sentir considérée comme une mère indigne. Par exemple une institutrice qui, une semaine après la rentrée, vous informe que votre enfant n'est pas très sage "en ce moment" et que, même à la cantine, on se plaint d'elle.
Non seulement elle n'est pas sage, mais en plus on s'en plaint, double condamnation pour une Môme Caoutchouc qui n'est pas si difficile que ça à la maison ces jours-ci. J'avais cependant déjà remarqué que, plus elle était sage à la maison, plus elle devait se défouler à l'école parce que j'avais des remarques (et inversement, évidemment). Il faut bien qu'elle décompresse quelque part, cette pauvre enfant.
Cela dit, l'expression "pas très sage" englobe tellement de comportements possibles que je ne sais pas très bien sur quoi je suis censée lui faire la leçon...
Je lui ai donc rappelé les règles de base, et le fait qu'elle est censée réagir "au quart de tour" quand la maîtresse lui dit quelque chose (oui, son défaut, à la maison, c'est parfois de laisser un peu traîner quand je lui demande d'aller dans le bain / de ranger ses jouets / de mettre la table...)

J'ai cependant passé toute une soirée à me morfondre, me sentant considérée comme une "mauvaise mère" qui ne sait pas "discipliner" son enfant, et avec la crainte que La Môme Caoutchouc ne traîne avec elle une réputation d'élève difficile de classe en classe.
Pas facile, en effet, d'apprendre correctement quand on est déprécié par ses professeurs...

Et, en même temps, je me pose des questions. Par exemple, l'an dernier, on lui reprochait d'intervenir pendant les lectures de conte. Parce que la Môme Caoutchouc est une enfant curieuse et réactive, qu'elle s'intéresse à ce qui lui est lu, et qu'elle réagit... Je sais très bien comment elle réagit quand je lui lis un livre, et, même si j'imagine que ce n'est pas gérable en classe, c'est pour moi une attitude saine. Je n'ai donc pas eu le cœur de la gronder pour ça, et je lui ai juste expliqué, à l'époque, qu'il y avait certains comportements à suivre à la maison... et d'autres à l'école.

Depuis cet été, elle est extrêmement bavarde et n'hésite plus à interpeller les adultes pour leur poser des questions et se renseigner sur le pourquoi et le comment de ce qu'ils font... Et si c'était simplement ça qui lui était reproché par sa nouvelle institutrice ?

Parce que "pas sage", ça veut dire quoi, finalement ?

Posté par meldc à 10:42 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

13 septembre 2010

jalousie ?

- maman, je ne veux pas aller à l'école, je veux rester à la maison avec toi et papa.
- ce n'est pas possible, ma chérie, nous devons aller au travail.

Mmm.
Dans une semaine exactement, je ne pourrai plus lui répondre ça puisque je commencerai mon congé maternité. Et j'ai un peu beaucoup peur qu'après l'accouchement, la Môme Caoutchouc ne soit d'autant plus jalouse de voir que sa petite soeur, elle, pourra rester à la maison avec moi tandis qu'elle sera "éjectée" à l'école.
Le pire, c'est que je sais bien, pourtant, que l'école lui plaît, mais elle a encore envie d'être câlinée et de passer du temps avec nous.
Je n'ai pas envie qu'elle se sente rejetée quand Bébé Citrouille sera là...

Posté par meldc à 09:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

10 septembre 2010

Mots d'enfants

J'ai donc un bébé citrouille très très remuant. Hier, alors qu'elle appuyait avec son pied, en formant une jolie petite boule sous mon ventre, j'invite la Môme Caoutchouc à venir sentir le pied de sa petite soeur. Elle s'est donc penchée... puis elle a reniflé et m'a dit "oh, elle ne sent pas bon des pieds"...

Posté par meldc à 09:41 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

09 septembre 2010

Ils grandissent trop vite

Il y a décidément des choses face auxquelles je pensais encore avoir quelques années de répit. Par exemple, la Môme Caoutchouc ne va pas systématiquement se contenter d'enfiler les vêtements que je lui prépare. Elle a déjà ses préférences, son goût, et c'est souvent elle qui choisit sa tenue (heureusement, elle a plutôt "bon goût").

Mais je pensais aussi avoir encore un peu de temps avant de devoir entendre "oui, mais ma copine, elle, elle a le droit de faire ça !". Mince, mais c'est quoi cette génération ? Ils portent encore des couches et on doit déjà trouver une parade pour ne pas leur répliquer (comme on me le disait quand j'étais jeune) : "et si ta copine saute du pont, tu ferais pareil ?" (à ce stade, elle est capable de me répondre oui, donc je préfère éviter !)

Posté par meldc à 11:21 - - Commentaires [2] - Permalien [#]


06 septembre 2010

Grande... mais pas tant que ça

La môme caoutchouc grandit, c'est indéniable. Elle est d'ailleurs toute fière que certains de ses vêtements soient trop petits pour elle (elle a mangé quoi cet été pour prendre autant de centimètres ?)
D'ailleurs, cette année, elle rentre en moyenne section en maternelle... mais dans une classe mixte "moyens-grands". Voilà qui va encore la tirer un peu vers le haut. Elle qui aime bien apprendre de nouvelles choses et, comme tous les enfants sans doute, se croire plus grande qu'elle ne l'est, est donc bien partie pour continuer sur sa lancée.

Elle s'affirme d'ailleurs dans son caractère. Cette année, elle a décidé de faire du foot... Son premier cours a lieu cette semaine, on verra si ça lui plaît. Même si je me demande dans quel héritage génétique très très lointain elle a été puisé pour s'intéresser à ce sport, je ne vais certainement pas freiner son envie.

D'un autre côté... Elle aime encore se faire chouchouter, câliner, passer du temps blottie contre ses parents et nous dire qu'elle ne sait pas faire certaines choses (qu'elle n'a pas envie de faire).
Et elle reste toujours aussi sensible...
On a voulu lui faire découvrir un film de Charlie Chaplin mais elle était désespérée parce qu'il avait perdu son chapeau.
On a regardé avec elle Le Renard et L'Enfant,
51A7qJpHPqL
que l'on n'avait jamais vu... et elle en a pleuré pendant plus d'une demi-heure (pour ceux qui n'auraient pas vu le film, il est beau, tendre, simple, parfait à regarder avec des enfants... mais la nature n'est pas toujours très douce... Vous savez, dans Friends, quand Phoebe raconte que sa mère coupait certains films avant la fin, pour lui éviter les scènes trop émouvantes ? Je commence à la comprendre )

Posté par meldc à 10:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

13 août 2010

un enfant qui parle

Le langage est quand même une invention extraordinaire.
J'aime bien dire à la Môme Caoutchouc, quand elle a été sage, que ça me fait plaisir (oui, je pratique l'encouragement positif.... Ca compense tellement toutes les fois où je la gronde et la punis). Et elle commence à l'utiliser aussi dans l'autre sens (" je suis contente que tu sois venue tout de suite quand je suis arrivée pour te prendre au centre aéré" - contrairement aux jours où elle va se cacher dans un coin parce qu'elle veut y rester- "et moi, maman, je suis contente qu'aujourd'hui tu sois venue me chercher en voiture". Au moins, je sais comment la contenter maintenant)

Puis je commence à la préparer doucement au fait que je ne serai peut-être pas aussi disponible pour elle quand le bébé sera là, mais que je l'aimerai toujours aussi fort : "et moi, je t'aime papa et toi avec tous mes coeurs" (c'est pas mignon ça ?)

Elle ne veut pas toujours venir au téléphone quand on l'appelle, par contre elle répond si on met le haut-parleur (ouf, un bon moyen d'éviter l'accident diplomatique, enfin)

Elle demande à préparer le repas tous les jours avec moi, maintenant, et dis "miam miam" quand je lui annonce le menu du jour (ça fait toujours plaisir... même si après elle rechigne presque systématiquement quand l'assiette est devant son nez, au moins elle fait un effort de dire "miam miam" pour me faire plaisir... parce que je lui ai expliqué que dire "beurk" d'office, ce n'était pas très agréable pour moi)

Elle traduit même ce que le bébé dit dans mon ventre (si, si !)

Et dire qu'il va falloir recommencer à essayer de comprendre un nourrisson qui ne saura pas prononcer un mot...

Posté par meldc à 12:14 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

07 août 2010

qui a dit que j’avais du ventre ?

P1000726 P1000725

je crois que je suis enceinte…

Posté par meldc à 17:31 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

06 août 2010

ateliers mère-fille

depuis un moment déjà, La Môme Caoutchouc apprécie de mettre la main à la pâte (dans tous les sens du terme) pour des ateliers pâtisseries le week-end. J'avais d'ailleurs déjà remarqué que, autant elle aime goûter tous les ingrédients (et pas seulement la pâte à gâteau dans le fond du saladier... même la farine crue y passe), elle se désintéresse souvent du résultat fini.
Depuis quelque temps, elle réclamait aussi que l'on fasse des gâteaux la semaine. Ce n'est pas que je sois contre l'idée, mais j'ai l'impression que notre balance risquerait quand même vite de surcharger.
Du coup, j'ai commencé à l'impliquer dans la préparation des repas du soir. Alors, certes, je mets le double du temps habituel à concocter un plat, la présentation n'est pas tout à fait conforme à mes souhaits (mais de toute manière, je j'ai jamais été douée sur la présentation, au moins maintenant j'ai une excuse) mais elle aime préparer à manger avec moi et elle est même très déçue si je me passe de son assistance.
Elle est très fière de dire qu'elle a aidé à préparer le plat qui arrive ensuite à table. Cela dit, ce n'est pas pour autant qu'elle va en manger plus, mais au moins, elle s'intéresse à la cuisine, et si c'est un goût que je peux lui donner, il serait dommage de s'en priver.

A 4 ans, c'est un peu tôt pour en faire un cuistot, non ?

Posté par meldc à 09:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

29 juillet 2010

Quand je serai grande...

Depuis quelques mois, on a droit à la maison à une nouvelle version de "quand je serai grande" qui est "quand je serai une grande sœur".

D'après elle, quand la Môme Caoutchouc sera une grande sœur :
- il n'y aura plus jamais d'accidents pipi la nuit
- elle sera assez grande pour appuyer sur les interrupteurs situés en hauteur
- elle arrivera à s'habiller entièrement toute seule
- elle ira à l'école "des grands"
- elle pourra se servir toute seule à boire sans risquer de renverser
- tous ses vêtements seront trop petits et il faudra en acheter des nouveaux... plus grands.
- même son lit sera trop petit tellement elle aura grandi
- elle pourra faire du cheval et elle saura nager, bien sûr.

C'est bizarre, je crains qu'elle ne soit déçue quand bébé citrouille arrivera (et, sur certaines choses, moi aussi, parce que je suis tout à fait partisane du fait qu'elle s'habille toute seule ou de ne pas avoir à changer ses draps le matin)

Posté par meldc à 11:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]